Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 20:21
photo prise par l'Asso Marmita lorsque je disais mes poèmes accompagnés par le saxophoniste Hicham lors de la soirée interculturelle à la MJC Bréquigny
photo prise par l'Asso Marmita lorsque je disais mes poèmes accompagnés par le saxophoniste Hicham lors de la soirée interculturelle à la MJC Bréquigny

POESIAS EM LINGUAS PORTUGUESAS, FRANCESAS E GALLESES

Poésies en langues portugaises, françaises et gallèses

Cette poésie est liée à mon histoire de vie au Brésil et à mon engagement citoyen dans la création d'un Centre d'Education dans une petite favela (bidonville) transformée en communauté de base citoyenne par ses habitants (cf. mon livre Brésil, le défi des communautés, Harmattan, Logiques Sociales, 1985).

Essa poesia faz parte da minha HISTORIA DE VIDA NO BRASIL: participei da criação dum Centro da Educação numa pequena favela transformada em comunidade da cidadania por seus moradores (livro Brasil, Desafio das comunidades, 1985).

Com Alfa Gente* /Avec Alfa Gente /Quant Alfa Gente

Agora de pé /Maintenant debout /Q'aetes mezë ben chomeis

A gente sabe libertar-se /On sait se libérer... /Je sachons sdezenheudë...

Com Alfa Gente /Avec Alfa Gente /Quant Alfa Gente

A agua pegajosa e sebenta /L'eau poisseuse et crasseuse /L'iaù poganouz e crassouz

Agora é potavel /Redevient potable /Erdëvint beuvouz

Com Alfa Gente /Avec Alfa Gente /Quant Alfa Gente

Plantamos sois /Nous plantons des soleils /J'avons plantë des solais

Nos corações e dedos /Dans les cœurs et les doigts /Dan les tchoërs e dais.

Christian LERAY (AMOR DO MAR/AMOUR DE LA MER, Ed. Academia-Harmattan, col. Encres de Vie)

* Alfa Gente é o nome da Associação com a qual eu trabalhei na favela em Florianopolis afim de criar um Centro de Educação e Saude em 1983 (extraido do Preâmbulo Amor do Mar, 2015, p.26-27)

Alfa Gente ou "D'abord des personnes" est le nom de l'Association avec laquelle j'ai travaillé à la favela de Florianopolis (état de Santa Catarina au sud du Brésil) pour créer un Centre d'Education et Santé en 1983 (poème extrait du Préambule de mon livre Amour de la Mer, Encres de Vie-Harmattan, 2015, p.26-27)

N-B : Avec cet article présentant la poésie trilingue que j'ai eu l'occasion de dire samedi 23 avril 2016, dans le grand auditorium de la MJC Bréquigny, lors de cette belle fête interculturelle, poétique et musicale, accompagné par le saxophoniste Hicham et l'accordéoniste Fañch Loric, je veux aussi remercier l'Association brésilienne Marmita pour son invitation à dire mes poésies, aussi bien celles qui sont le fruit de mon engagement citoyen (ici avec "L'Arbre à palabres" (cf. notre livre co-écrit avec Fatimata Hamey-Warou L'Arbre à palabres & à Récits - De L'Afrique au Brésil en passant par la Bretagne, Paris, Harmattan, collection Histoire de Vie & Formation, 2014) et/ou au Brésil avec les "Rodas de conversa", que celles plus légères liées à mon amour de la vie ! J'ai particulièrement apprécié ce partage artistique avec des musiciens, d'autres poètes comme Abdelhak Sadequi, lequel nous a dit des poèmes en français-arabe-berbère, sans oublier la merveilleuse chanteuse brésilienne Valeria Wanda. Oui, ce spectacle "nomade" à la MJC Bréquigny de Rennes, nous a permis de voyager poétiquement et musicalement !

Partager cet article
Repost0

commentaires